Optimiser ses investissements: l'exemple d’Air Liquide

406 J'aime

Rendement et dividendes, comment investir en actions en faisant le choix le plus pertinent pour votre situation propre. L'exemple d'Air Liquide.

Article Image

Introduction

Cet article représente notre analyse la plus détaillée à ce jour. Il nécessite une exploration approfondie et une démonstration rigoureuse pour adresser correctement la question posée. Nous utilisons des moteurs de calcul développés par notre technologie Qwaal® pour illustrer les concepts discutés.

Beaucoup d'investisseurs accordent une importance cruciale à la composition de leur portefeuille. Bien que cela soit complexe et généralement traité par nos outils d'optimisation, cet article se concentre sur les implications du choix de l'enveloppe d'investissement et des modes de détention, un aspect souvent négligé mais complexe à analyser sans l'aide de moteurs de calcul avancés. Notre objectif est de vous sensibiliser à l'importance de faire des choix éclairés pour vos investissements et à leurs impacts à long terme sur les rendements. C'est une valeur que Ploovers apporte : vous aider à prendre les meilleures décisions d'investissement basées sur des calculs précis.

Nous exploitons nos propres modèles développés via notre technologie Qwaal® pour cet article. Toutes les données et graphiques présentés sont interactifs et mis à jour en temps réel grâce à notre système de calcul exclusif, assurant que l'information reste pertinente, quel que soit le moment de la consultation.

Certaines informations de cet article sont exclusivement réservées à nos abonnés. Vous pouvez y accéder en créant gratuitement un compte client chez Ploovers et en souscrivant à notre offre d'abonnement (payant).

Un investisseur français par exemple aura la possibilité d’investir au travers de différentes “enveloppes”. On peut citer notamment les 4 options ci-dessous que nous allons analyser :

      •  PEA (Plan Épargne en Actions)
      •  CTO (Compte Titres Ordinaire)
      •  Assurance vie Française ou Luxembourgeoise
      •  Contrat de capitalisation

La démonstration par un exemple concret : Investir dans la société Air Liquide

Nous avons choisi de discuter de la société Air Liquide, non seulement parce que c'est une entreprise française de renom fréquemment sélectionnée par nos modèles pour les portefeuilles de nos clients, mais aussi pour illustrer l'impact des différents modes de détention. Cela comprend les bénéfices de la détention des titres au nominatif, qui peuvent inclure un bonus de 10% sur les opérations sur titre après deux ans de détention.

L'objectif n'est pas d'évaluer Air Liquide en tant qu'investissement, mais plutôt d'examiner comment investir de manière optimale dans cette entreprise pour atteindre vos objectifs financiers. Les résultats, sans doute surprenants, mettent en lumière des stratégies d'investissement pertinentes.

Différents scénarios d’investissement

Nous analysons le cas d'un investisseur fiscal français, éligible à recevoir 100% des dividendes d'Air Liquide en raison de sa nationalité. L'investisseur a le choix entre quatre options principales : l'assurance vie, le CTO, le contrat de capitalisation, et le PEA. Pour l'assurance vie, nous supposons que les versements sont faits avant l'âge de 70 ans, car la fiscalité des assurances vies pour les primes versées après 70 ans nécessite une approche spécifique, pour laquelle nous développons des algorithmes adaptés.

Investir dans Air Liquide au travers d’une assurance vie ou d’un contrat de capitalisation

Investir dans Air Liquide à travers une assurance vie présente des spécificités, notamment en raison du faible nombre d'assureurs permettant l'investissement direct dans des titres vifs. Nous avons soigneusement sélectionné des assureurs partenaires qui offrent cette possibilité à des frais annuels minimaux de 0,5%, avec des frais d'exécution supplémentaires de 0,6% sur chaque dividende réinvesti.

Dans une assurance vie, les dividendes alimentent généralement votre fonds en euros, nécessitant une intervention manuelle pour les réinvestir chaque année.

L'enregistrement des actions au nominatif n'est pas possible dans le cadre d'une assurance vie, vous n'êtes donc pas éligible à la prime de fidélité sur les actions Air Liquide via ce mode d'investissement.

Nous explorerons les assurances vie françaises et luxembourgeoises pour quantifier l'impact fiscal sur les dividendes. Dans le cas d'une assurance vie luxembourgeoise, vous êtes soumis à une retenue à la source de 15% sur les dividendes, comme stipulé par la https://www.impots.gouv.fr/sites/default/files/media/10_conventions/luxembourg/convention_luxembourg.pdf.

Acheter Air Liquide dans un PEA

Le PEA offre une fiscalité avantageuse après cinq ans et permet l'enregistrement des titres au nominatif, bénéficiant ainsi d'une prime de fidélité de 10%.

Les frais associés à un PEA ouvert dans une banque en ligne sont très réduits, comprenant uniquement les frais de transaction plafonnés à 0,5% et la TTF de 0,3% sur les acquisitions.

Investir au travers d’un CTO

Le Compte Titres Ordinaire offre une grande liberté d'investissement, mais il ne permet pas la capitalisation des gains, ce qui représente un désavantage majeur.

Ce désavantage est toutefois contrebalancé par les avantages, notamment en termes de succession (exonération de prélèvements sociaux sur les plus-values latentes et ajustement des PRU).

Comme pour le PEA, il est possible d'enregistrer ses titres au nominatif administré, et les frais associés restent faibles avec l'utilisation de banques en ligne comme Fortuneo ou BforBank.

Autres possibilités d’investissement

Il est également possible d'investir directement chez Air Liquide en nominatif pur, une option semblable au CTO qui pourrait être préférable dans certains cas spécifiques.

L'investissement via un Plan Épargne Retraite (PER) sera aussi abordé, bien que nous n'explorerons pas en détail cette option en raison de ses particularités fiscales spécifiques, notamment la déduction fiscale à l'entrée. Cette enveloppe se rapproche de celle d'un contrat de capitalisation. Une analyse plus détaillée sera bientôt disponible.

Différents scénarios de sortie

Il est crucial de considérer le scénario de sortie prévu lors du choix de votre investissement. Que l'objectif soit la transmission à vos héritiers ou la génération de revenus complémentaires, le véhicule d'investissement optimal variera. Voici les deux principaux scénarios de sortie à envisager.

Retrait partiel / retrait total

Si votre plan est d'investir pendant une période définie avant de vendre vos actions, qu'il s'agisse d'une vente partielle ou totale, cette section vous concerne.

Décès / succession

Si votre objectif est de transmettre vos investissements à vos héritiers, il est essentiel de prendre en compte les implications successorales lors du choix de votre stratégie d'investissement.

Donations et transmission du vivant

L'une des stratégies de sortie envisageables implique l'utilisation de donations et de transmissions du vivant, particulièrement efficaces pour optimiser la fiscalité de vos investissements. Ces stratégies sont réalisables uniquement via un CTO ou un contrat de capitalisation. De nombreuses options s'offrent à vous, nécessitant une analyse détaillée de votre situation pour choisir la meilleure approche. Voici quelques exemples :

      •  Donations simples ou donations-partage
      •  Donations-partage trans-générationnelles
      •  Avec ou sans démembrement de propriété
      •  Avec ou sans réserve d'usufruit / convention de quasi usufruit avec ou sans indexation
      •  Frais de donations éventuels à la charge du donateur ou du donataire
      •  Présent d'usage
      •  Choix de conservation des titres par les héritiers sur le long terme...

Nous n'aborderons pas ces options en détail dans cet article, mais nous sommes disponibles pour vous aider à mettre en place ces stratégies. Une sélection optimale nécessite des simulations détaillées et une étude personnalisée de votre situation patrimoniale.

Acheter action Air Liquide

Méthodologie et simulation

Cette section détaille la méthodologie appliquée pour notre étude. Elle exige une compréhension intermédiaire des techniques d'analyse statistique, notamment pour les séries temporelles des prix.

L'analyse se décompose en deux phases. La première phase consiste à calculer avec précision les séries de rendements pour chacune des options d'investissement mentionnées. La seconde phase implique le recalcul des rendements nets, ajustés des impôts et contributions sociales, et la mise à jour quotidienne de la NAV nette des frais et de la fiscalité pour chaque stratégie envisagée.

Différentes options, différents rendements

Comme illustré dans le schéma ci-dessus, le rendement final de votre investissement dépendra significativement de votre choix initial. L'objectif est de mesurer l'impact de ces décisions sur le long terme.

Nous disposons de cinq profils de rendement distincts à évaluer, chacun représenté sur le diagramme. Les données couvrent plus de 20 ans d'historique, débutant le 1er janvier 2000.

Un calcul complexe

Pour comparer les résultats des cinq profils de rendement, il est nécessaire de calculer leurs séries temporelles respectives. Ce type de calcul est complexe et dépasse les capacités des outils standards du marché, comme Bloomberg ou Reuters.

Nous devons donc effectuer ces calculs nous-mêmes, et notre technologie propriétaire, Qwaal®, nous permet de réaliser toutes les simulations nécessaires. La principale difficulté réside dans la qualité des données utilisées pour les analyses statistiques.

Quelles séries de données choisir?

Quand vous consultez le graphique de l’action Air Liquide sur des plateformes comme Google ou Boursorama, il affiche généralement la série 'Price Return' de l'action. Ce type de graphique inclut les effets des splits et des distributions d'actions gratuites mais omet le réinvestissement des dividendes. Par conséquent, ces graphiques ne fournissent pas une analyse de rendement complète, car ils ne reflètent pas la performance réelle de l'action, en prenant en compte les dividendes, la fiscalité, les frais, ou les bonus liés à une détention au nominatif.

Pour mener une analyse précise, nous devons utiliser des séries temporelles correctement ajustées qui intègrent toutes les opérations sur titres, telles que les dividendes, les distributions d'actions gratuites, et les splits, en tenant compte de la fiscalité et des frais associés à chaque scénario d'investissement.

Pour ce faire, il est essentiel de repartir des données brutes originelles, à savoir les séries de prix non ajustés fournis par les marchés boursiers (comme Euronext Paris), sur lesquelles aucune modification n'a été apportée.

Il est également nécessaire de disposer d'une base de données complète recensant toutes les opérations sur titres (non ajustées), y compris les dividendes, distributions d'actions gratuites et autres opérations qui peuvent influer sur l'ajustement de la série temporelle des prix.

Dividende - Ex-date: 20 May 2024 - Montant du dividende : 2.90909 EUR -

Dividende - Ex-date: 15 May 2023 - Montant du dividende : 2.95 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Distribution d'actions gratuites 11/10 - Ex-date: 06 Jun 2022 - Facteur d'ajustement : 0.91 Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 16 May 2022 - Montant du dividende : 2.9 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 17 May 2021 - Montant du dividende : 2.75 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 11 May 2020 - Montant du dividende : 2.7 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Distribution d'actions gratuites 11/10 - Ex-date: 07 Oct 2019 - Facteur d'ajustement : 0.91 Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 20 May 2019 - Montant du dividende : 2.65 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 28 May 2018 - Montant du dividende : 2.65 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Distribution d'actions gratuites 11/10 - Ex-date: 02 Oct 2017 - Facteur d'ajustement : 0.91 Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 15 May 2017 - Montant du dividende : 2.6 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Émission de droits - Ex-date: 14 Sep 2016 - Prix théorique du droit : 2.58 EUR - rights issue without bonus 2,18€ per share right theoretical price, closing price at 99.2€ -> using 2.58€ for optionality

Dividende - Ex-date: 23 May 2016 - Montant du dividende : 2.6 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 18 May 2015 - Montant du dividende : 2.55 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Distribution d'actions gratuites 11/10 - Ex-date: 02 Jun 2014 - Facteur d'ajustement : 0.91 Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 16 May 2014 - Montant du dividende : 2.55 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 16 May 2013 - Montant du dividende : 2.5 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Distribution d'actions gratuites 11/10 - Ex-date: 31 May 2012 - Facteur d'ajustement : 0.91 Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 11 May 2012 - Montant du dividende : 2.5 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 11 May 2011 - Montant du dividende : 2.35 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Distribution d'actions gratuites 16/15 - Ex-date: 28 May 2010 - Facteur d'ajustement : 0.94 Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 12 May 2010 - Montant du dividende : 2.25 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 13 May 2009 - Montant du dividende : 2.25 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Distribution d'actions gratuites 98163/89239 - Ex-date: 09 Jun 2008 - Facteur d'ajustement : 0.91 Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 14 May 2008 - Montant du dividende : 2.25 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Split 2/1 - Ex-date: 13 Jun 2007 - Facteur d'ajustement : 0.5

Dividende - Ex-date: 15 May 2007 - Montant du dividende : 4 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Distribution d'actions gratuites 11/10 - Ex-date: 12 Jun 2006 - Facteur d'ajustement : 0.91 Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 16 May 2006 - Montant du dividende : 3.85 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 17 May 2005 - Montant du dividende : 3.5 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Distribution d'actions gratuites 11/10 - Ex-date: 14 Jun 2004 - Facteur d'ajustement : 0.91 Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 18 May 2004 - Montant du dividende : 3.2 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 21 May 2003 - Montant du dividende : 3.2 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Distribution d'actions gratuites 9/8 - Ex-date: 17 Jun 2002 - Facteur d'ajustement : 0.89 Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 07 May 2002 - Montant du dividende : 3.2 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 10 May 2001 - Montant du dividende : 3 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Distribution d'actions gratuites 11/10 - Ex-date: 15 Jun 2000 - Facteur d'ajustement : 0.91 Prime de fidélité de 10% nominatif

Dividende - Ex-date: 14 Jun 2000 - Montant du dividende : 2.6 EUR - Prime de fidélité de 10% nominatif

Distribution d'actions gratuites 9/8 - Ex-date: 15 Jun 1998 - Facteur d'ajustement : 0.89

Distribution d'actions gratuites 11/10 - Ex-date: 16 Sep 1996 - Facteur d'ajustement : 0.91

Distribution d'actions gratuites 98163/89239 - Ex-date: 05 Sep 1994 - Facteur d'ajustement : 0.91

Distribution d'actions gratuites 11/10 - Ex-date: 07 Sep 1992 - Facteur d'ajustement : 0.91

Distribution d'actions gratuites 98163/89239 - Ex-date: 10 Sep 1990 - Facteur d'ajustement : 0.91

Méthodologie et moteur de calcul

Chaque opération sur titre est classée dans une des deux catégories principales :

      •  Dividende : inclut les dividendes réguliers et les émissions de droits
      •  Split : comprend les distributions d'actions gratuites et les splits d'actions

En fonction des titres analysés, d'autres types d'opérations sur titres peuvent survenir, tels que les spin-offs, les poison pills, les retours de capital, les splits inversés, les warrants, et les offres de rachat. Chacune de ces opérations nécessitera un ajustement spécifique, adapté à ses particularités. Par exemple, les ajustements fiscaux ne s'appliquent pas aux événements de type 'split' ni à certains types de dividendes, comme les retours de capital.

Bien que certains facteurs d'ajustement soient relativement simples à calculer, d'autres, comme les émissions de droits, sont plus complexes. Voici la formule d'ajustement de la série temporelle de prix pour les émissions de droits :

Formule ajustement série temporelle émission de droits (rights issue)

Exemple

Prenons l'exemple de l'émission de droits d'Air Liquide du 14 septembre 2016 : le prix de clôture était de 99,2 €, avec un ratio d'émission de 1 pour 8 à un prix de souscription de 76 EUR, donnant un facteur d'ajustement de 0.9740143369, soit un prix théorique du droit de 2.58 EUR.

Lors de cette émission, les actionnaires avaient l'option de vendre leurs droits sur le marché ou de les exercer, une opportunité limitée aux actionnaires français.

Cet exemple illustre la complexité d'effectuer une analyse historique précise et souligne l'importance cruciale de disposer de données de haute qualité.

Qualité des données

Les investisseurs professionnels et semi-professionnels utilisent souvent des séries temporelles de prix ajustées (gross return) provenant de sources variées telles que Bloomberg, API Yahoo Finance, ou EOD. Cependant, ces séries sont fréquemment inexactes en raison d'erreurs, d'imprécisions ou d'omissions. Même les données de Bloomberg, souvent considérées comme une référence pour les professionnels, peuvent contenir des erreurs.

Ces séries ne prennent pas en compte la fiscalité spécifique des dividendes ni les erreurs d’ajustement, qui sont courantes, notamment sur les longues périodes, avec des problèmes tels que des dividendes comptabilisés en double, oubliés, ou des complications dues aux paiements en devises étrangères.

À ce jour, aucune source ne propose de données parfaitement propres incluant des ajustements fiscaux ou des bonifications, comme cela serait nécessaire pour des cas comme celui d'Air Liquide.

L'exigence de données de haute qualité est fondamentale pour notre transparence et l'optimisation des portefeuilles de nos clients. Les données que nous utilisons sont donc minutieusement collectées et vérifiées par nos soins, notamment à partir des rapports annuels d'Air Liquide, complétées par nos algorithmes de nettoyage et d'ajustement des données.

Génération des séries temporelles

En utilisant les données brutes des prix de l'action Air Liquide et les détails des opérations sur titre, nous pouvons recalculer toutes les séries temporelles nécessaires avec les spécifications désirées.

      •  1. Série de prix ajustée des splits : Cette série est ajustée pour les splits et est couramment utilisée par les investisseurs particuliers via des plateformes comme Boursorama ou Bourse Direct. Elle ne prend pas en compte les dividendes ni les aspects fiscaux.

      •  2. Assurance vie Française avec réinvestissement de 100% des dividendes bruts, capitalisée et des frais courants de 0.7%. Ces frais incluent les coûts de l'assureur ainsi que les frais transactionnels et de réinvestissement des dividendes annuels.

      •  3. Assurance vie Luxembourgeoise avec réinvestissement de 85% des dividendes nets, ajustée similairement à l'assurance vie française mais avec une fiscalité différente sur les dividendes.

      •  4. CTO avec réinvestissement de 70% des dividendes nets (Flat tax à 30%). Cette série prend en compte une fiscalité de 30% sur chaque dividende détaché, avec des frais courants de 0.1% pour couvrir les transactions et le réinvestissement des dividendes. Ces faibles frais sont typiques des banques en ligne comme Fortuneo ou BforBank.

      •  5. PEA avec réinvestissement de 100% des dividendes bruts, avec les mêmes frais de 0.1% que le CTO.

      •  6. PEA avec actions au nominatif d'Air Liquide et réinvestissement de 100% des dividendes bruts bonifiés. Le statut au nominatif permet une bonification de 10% après deux ans de détention, incluant les dividendes et distributions d'actions gratuites, avec des frais de 0.1%.

Un point technique clé est la prise en compte correcte des primes de fidélité de 10% sur les dividendes et distributions d’actions gratuites. Nous utilisons notre moteur de calcul développé pour créer des séries temporelles adaptées aux différents profils de fiscalité, coûts et primes. L'enjeu principal est d'assurer une qualité irréprochable des données. Les résultats sont illustrés ci-dessous, mettant en évidence l'effet des intérêts composés, l'impact de la fiscalité et les avantages d'une détention au nominatif.

Complexité et subtilités dans les calculs

Emission de droits

Nos calculs tiennent compte de subtilités comme le fait que les bonifications pour fidélité ne s'appliquent pas aux émissions de droits, par exemple lors de l'émission de 2016 uniquement accessible aux investisseurs français. Ces particularités peuvent engendrer des différences de traitement entre les actionnaires.

Analyse et interprétation des résultats (première partie)

Le graphique ci-dessus illustre clairement l'impact significatif du choix de détention de vos titres Air Liquide sur le long terme. Les intérêts composés, affectés par la fiscalité des dividendes et les bonifications, créent une différence de rendement supérieure à 1,6 fois entre l'option la plus rentable et la moins performante.

Par exemple, investir dans Air Liquide via un PEA au nominatif aurait produit un rendement 1,6 fois supérieur à celui d'une assurance vie Luxembourgeoise, avant de prendre en compte la fiscalité sur les retraits.

Bien que ces résultats soient révélateurs, ils ne sont pas suffisants pour déterminer la meilleure stratégie d'investissement car il est également essentiel de considérer la fiscalité lors du retrait des fonds. Il est à noter que dans le cas du CTO, une partie de la fiscalité est déjà intégrée via l'imposition des dividendes.

Il est important de préciser que choisir l'assurance vie Luxembourgeoise n'est pas nécessairement une mauvaise décision. Cela signifie simplement que pour les actions Air Liquide, le PEA au nominatif est préférable avant toute considération fiscale de sortie. Une compréhension approfondie des mécanismes financiers est cruciale pour adapter ces informations à votre situation personnelle.

Un choix optimal qui dépend de vos objectifs et de votre situation personnelle

La première partie de l’analyse a examiné les rendements des divers scénarios d'investissement avant les impôts sur les retraits ou les successions. Nous allons maintenant explorer comment votre stratégie de sortie influence le rendement net final de votre investissement dans Air Liquide.

Pour cette analyse, nous avons utilisé les taux d’imposition actuels en France pour l'année 2024, incluant un PFU de 30% sur le CTO et des prélèvements sociaux à 17,2%. Nous avons également intégré les barèmes de droits de succession pour les transmissions directes et via l'assurance vie. Cela vous permettra de déterminer l'option d'investissement la plus adaptée à votre situation personnelle.

Si vous envisagez de transmettre vos actions Air Liquide à vos héritiers, nous vous recommandons d'utiliser notre simulateur de droits de succession pour évaluer l'impact des droits de succession applicables.

Hypothèses du modèle

Comme la fiscalité française est sujette à des changements fréquents, il serait complexe et peu pertinent de modéliser chaque spécificité et changement pour des projections à long terme. Nous avons choisi de baser notre modèle sur la fiscalité actuelle.

Notre modèle ne prend pas en compte les prélèvements sociaux historiques sur les plus-values réalisées via le PEA. Inclure ces facteurs aurait tendance à améliorer encore plus la performance comparée du PEA et du CTO.

Analyse et interprétation des résultats (seconde partie)

Notre analyse préliminaire suggère que le PEA au nominatif est le véhicule d'investissement le plus performant pour les actions Air Liquide, si l'on se limite au rendement net de frais et de la fiscalité des dividendes. Toutefois, la stratégie gagnante dépend également de la durée de l'investissement spécifique à chaque investisseur, plutôt que de la période fixe (depuis 2000) utilisée dans notre simulation. Il n'y a donc pas une unique stratégie gagnante, mais une stratégie optimale adaptée à chaque situation individuelle.

L'analyse suivante, techniquement plus complexe, est rendue possible grâce à nos moteurs de calcul. Nous présentons ici les rendements comparatifs pour un investissement dans Air Liquide, en prenant en compte différents scénarios d'enveloppe fiscale et la fiscalité lors du retrait.

La composition de votre portefeuille ou de votre patrimoine est importante, mais la répartition de votre patrimoine financier entre les différentes enveloppes fiscales selon vos objectifs est tout aussi cruciale. Cette approche va au-delà de la simple considération de la fiscalité successorale souvent associée à l'assurance vie, offrant une perspective plus large et généralement plus avantageuse.

Les détails, comme l'enregistrement des titres au nominatif, sont importants lors de l'investissement. Une analyse complète pourrait aussi intégrer les possibilités de donations et de démembrement, nécessitant une évaluation préalable des implications successorales.

Par exemple, dans un scénario de transmission, le contrat de capitalisation ou le PER peut être nettement supérieur à l'assurance vie, notamment parce que les plus-values latentes dans ces enveloppes sont exemptées de prélèvements sociaux au moment du décès ou de la transmission. Quantifier précisément l'impact de chaque nuance fiscale sur le rendement final est complexe, mais nos modèles permettent d'optimiser votre investissement tout en adaptant la répartition entre les différentes enveloppes (PEA, Assurance vie, Contrat de capitalisation, CTO, etc.).

Contrat Rendement net annualisé (vs. avant fiscalité) pour un investissement initial de 100,000 EUR le 1er Janvier 2000
Avant Fiscalité (IR/PS) 9.73% 
PEA/PEA-PME 8.98%  (-0.75%)
Assurance-Vie / Contrat Capi 8.39%  (-1.34%)
Assurance-Vie / Contrat Capi (au delà de 150k€) 8.11%  (-1.62%)
Compte Titre (CTO) 7.88%  (-1.85%)
Compte Titre (CTO) sans récup. WHT 7.88%  (-1.85%)
Assurance-Vie Luxembourgeoise 7.74%  (-1.99%)

Rendement net annualisé sur la période étudiée. Les assurances-vies / contrat de capitalisation supportent un coût additionnel de 0.3% par an.

La fiscalité utilisée est la fiscalité applicable à aujourd'hui. Le but de cette simulation est de montrer l'impact de la fiscalité sur vos investissements.

Le scénario assurance-vie Luxembourgeoise fait l'hypothèse d'une fiscalité à 30% et de la consommation du versement des primes de 150 000€. Elle utilise également la retenue à la source luxembourgeoise sur les titres non luxembourgeois. Dans l'exemple d'Air liquide étudié ici cette retenue à la source sur le dividende est de 15%. On considère donc un réinvestissement de 85% du dividende.

L'impact de la capitalisation des dividendes et des plus-values est pris en compte en faisant l'hypothèse d'un réinvestissement des dividendes au cours de clôture de la date ex.

Le CTO est la seule enveloppe permettant la récupération du crédit d'impôt sur les dividendes étrangers (WHT - Withholding Tax), nous avons la possibilité de quantifier ce facteur (non applicable dans le cas d'Air Liquide)

Comparatif de l'investissement en Air Liquide en intégrant un scénario de sortie avec la Fiscalité successorale (investissement initial de 100,000 EUR le 1er Janvier 2000)
Contrat Montant avant Droits Succession Montant après Droits Succession (Droits Succession)
Contrat Capitalisation / PER (TMI succession: 20%) 1,055,990€ 908,152€  (147,839€)
Contrat Capitalisation / PER (TMI succession: 30%) 1,055,990€ 834,232€  (221,758€)
Compte Titre (CTO) (TMI succession: 20%) 938,519€ 807,126€  (131,393€)
PEA/PEA-PME (TMI succession: 20%) 938,381€ 807,007€  (131,373€)
Compte Titre (CTO) (TMI succession: 30%) 938,519€ 741,430€  (197,089€)
PEA/PEA-PME (TMI succession: 30%) 938,381€ 741,321€  (197,060€)
Assurance-Vie 819,861€ 686,389€  (133,472€)
Assurance-Vie (au delà de 150k€) 769,193€ 645,855€  (123,339€)
Assurance-Vie Luxembourgeoise 706,922€ 596,037€  (110,884€)

Le montant des droits de succession pour l'assurance-vie est de 20% entre 152 500€ et 852 500€ par bénéficiaire et 31.25% au-delà

Pour le CTO, l'ensemble des plus-values est exonérè et le montant de droits de succession est pris à 14% jusque 550 000€ de tranche marginale (TMI 20%), 21% jusque 902 000€ (TMI 30%) et 36% jusque 1.8M€ (TMI 40%). En effet, les héritiers ayant la possibilité de modifier les PRU (Prix de Revient Unitaire) du montant des droits de succession, cela vient donc mécaniquement faire baisser ceux-ci.

Conclusion

Cette étude met en lumière la puissance des intérêts composés sur le long terme et la complexité des analyses nécessaires pour optimiser véritablement votre patrimoine, une capacité que même des outils professionnels comme Bloomberg ne fournissent pas toujours. C'est dans cette optique que Ploovers a été créé, pour offrir un niveau de conseil et d'expertise de pointe en gestion de patrimoine.

Grâce à nos moteurs de calcul avancés et à notre accès à des données de qualité, nous apportons une valeur ajoutée significative à nos clients, se traduisant par une surperformance substantielle à long terme.

Une gestion judicieuse de votre patrimoine peut significativement améliorer votre rendement global.

Avec notre outil d'optimisation de portefeuille, vous pouvez construire de manière efficace votre portefeuille, avec des paramétrages avancés disponibles pour les abonnés, offrant une personnalisation poussée répondant à vos besoins spécifiques.

Pour ceux intéressés par un accompagnement personnalisé ou nos services de conseil en investissement, nous proposons une facturation initiale de 1% TTC de la valeur du portefeuille, avec un suivi annuel optionnel à 0.5% TTC. Prenez rendez-vous pour discuter de vos besoins spécifiques.

Pour accéder à des analyses détaillées et gérer vos investissements de manière autonome, vous pouvez vous abonner.

Votre commentaire apparaitra après modération
Votre email n'est pas publié et sert uniquement à vous contacter
Sylvian Kaiser 2024-05-07 12:50

Merci Ploovers pour ce nouvel article très complet et rigoureux. Pourriez-vous donner plus de détail concernant le calcul des montants avant succession pour le contrat de capitalisation et le compte-titre ? J'ai compris de l'article que la différence entre ces montants et les montants en cas de sortie (cas du scénario de retrait) résulte 1) de l'absence des prélèvements sociaux sur les plus-values et 2) de la modification des prix de revient unitaires du montant des droits de succession. Plus de détail m'assurerait que j'ai en effet bien compris les mécanismes à l'oeuvre.

Votre email n'est pas publié et sert uniquement à vous contacter
Franck 2024-05-18 09:01

Pour le contrat de capitalisation les montants avant succession résultent de la performance de Air Liquide avec 100% des dividendes réinvestis moins les frais d'enveloppes. Aucune fiscalité ne s'applique puisque l'événement de succession permet de purger l'intégralité des plus values (impôts sur le revenu et prélèvements sociaux) Pour le CTO les montants avant succession résultent de la performance de Air Liquide avec 70% des dividendes réinvestis (le CTO n'est pas capitalisant et donc chaque dividende est taxé à la flat tax de 30%). Des frais plus faibles sont appliqués (0.10% en supposant aucun droits de garde comme c'est possible sur les contrats en ligne et juste des frais d'exécution pour les réinvestissement des dividendes). Puis comme pour le contrat de capitalisation aucune fiscalité ne s'applique sur les plus values latentes. Ensuite pour la calcul après droits de succession, nous appliquons la fiscalité successorale soit à la tranche 20% ou 30% et impactons en positif le gain fiscal généré par la modification des PRU (qui correspond à 30% ie flat tax économisé sur les droits de succession).

2024-05-18 09:03

Brard Bruno 2024-05-03 19:35

Merci beaucoup pour cet article très très complet.

Votre email n'est pas publié et sert uniquement à vous contacter
Brard Bruno 2024-01-22 18:32

Bonjour, je regrette que cet article du mois d'aout 2023 ne soit plus disponible, j'aurais aimer le relire. Très cordialement

Votre email n'est pas publié et sert uniquement à vous contacter